47652406 - teacher helping young female pupil in violin lesson

On ne sait pas définir précisément l’intelligence et le débat demeure sur le thème de la précocité. Plus que d’évoquer l’intelligence d’enfants on préfère parler aujourd’hui de hauts potentiels. Le mot potentiel ici évoque bien un cheminement de l’enfant qui n’est pas garanti : précoce ne signifie nullement réussite assurée.

L’intelligence se mesure au développement de certaines fonctions : tel enfant saura lire avant l’âge de trois ans, tel autre saura calculer rapidement, etc.  Comment les repérer ? un enfant précoce aura des comportements inhabituels par rapport aux enfants de son âge. Ce qui va mettre sur la piste  est qu’il est très curieux de tout et très observateur.

La plupart des enfants précoces ne vont pas passer de tests. Les uns vont sauter une ou deux classes sans difficulté particulière. D’autres vont davantage en souffrance avec un sensibilité aigüe et se désinvestiront de l’école.

Les tests restent un bon outil pour mesurer l’intelligence ou tout au moins en avoir une approche. A condition qu’ils ne soient pas les outils d’un jugement, et dont les résultats ne tomberont pas comme un verdict. Des tests passés à 50 ans ne feront pas les dégâts que pourraient causer un enfermement d’un enfant dans un QI. La mesure du QI est un outil intéressant qui fournit une base, elle a un effet de cliquet comme ici sur ce site : on est admis ou pas. Mais le test de QI ne dit pas beaucoup plus. Ne pas franchir la barrière ne dit rien sur les talents potentiels, pareil pour ceux qui dépassent dans un test 130 de QI.

Comment avez-vous appris que vous étiez surdoués et quelles en ont été les conséquences ?


Laissez un commentaire


vos témoignages
SIGN INTO YOUR ACCOUNT CRÉER UN NOUVEAU COMPTE

 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up