google3fc423b10d66d46c.html

32104282 - happy man with hands up on the top of the world, above clouds and mountains. success, winner, bright future

Y-a-il des surdoués heureux ? Question saugrenue à laquelle vous allez spontanément répondre par l’affirmative. Evidemment. En creusant un peu le sujet est-ce qu’on ne pourrait pas partir de l’idée que le bonheur n’existe pas, qu’il n’a jamais existé et que l’être humain n’a jamais été « conçu » par une force surnaturelle pour être heureux.  Il y aurait peut-être bien un zeste de religiosité derrière le mot bonheur, dont l’opposé est bien l’enfer.

Et si nous prenions la question différemment ? Sommes-nous d’abord « faits » pour quelque chose. Non. Nous sommes. Et au fur et à mesure que la science avance – de l’astrochimie à la physique des particules, nous commençons à oublier cette première question existentielle : pourquoi la vie ? tout comme cette deuxième question subsidiaire : pourquoi la mort ?

Une fois évacuées ces questions à l’appui des dernières découvertes sur les « briques élémentaires de la vie » qui se baladent sur les comètes, nous pouvons nous interroger plutôt sur le comment vivre. Les questions sont alors très différentes : comment m’assurer le bien-être ? comment être bien dans mon corps ? Comment me reposer ? Comment être motivé le matin au réveil…

Se poser ce genre de question c’est déjà oublier qu’il peut y avoir des différences entre « le bonheur » chez les surdoués et les autres. Donc si des débats subsistent sur le mal être des surdoués, c’est peut-être qu’au préalable les questions sont mal posées. Et quand on ne pose pas les bons problèmes, on ne trouve pas les bonnes solutions.

Etre heureux n’a pas de signification bien précise. Etre bien dans son corps, être de bonne humeur, avoir envie de passer une bonne journée… voilà des expressions qui ont davantage de sens. L’obligation du bonheur a été sévèrement jugée par un philosophe, qui en a fait un ouvrage utile, Pascal Bruckner. Il a davantage vu dans cette notion abstraite et dénuée de sens un motif de culpabilité.

Et vous aujourd’hui êtes-vous heureux ? Est-ce que le bonheur vous intéresse ?


Laissez un commentaire


vos témoignages
SIGN INTO YOUR ACCOUNT CRÉER UN NOUVEAU COMPTE

 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up